Nouveau jutsu : La Spartan Mobile (now with lighting diagram from hell)

Alors voila comment peut-on améliorer encore plus la déjà génialissime étoile de la mort autrement qu’en rajoutant plus de flash afin d’avoir toujours plus de puissance (non pas que ce soit une mauvaise chose) ?

Réponse de Katsuya le Photoninja : t’as qu’a te faire une spartan en i-TTL et devenir complètement mobile !

Pour information ce que j’appelle une spartan c’est ça :

Bike II

Petite Ceinture de Paris

Toy Boy

Dans tous les cas, le diagrame est le suivant :

La spartan de base quoi

une grosse source de lumière en frontal (boite à lumière ou parapluie) et des flashs en direct derrière afin de bien détacher le sujet de l’arrière plan (faut les snooter a fond si on n’est pas fan de reflets dans l’objectif).

J’ai pu constater à Epita samedi dernier qu’avec deux flashs sur un parapluie on a assez de puissance pour faire quelques trucs sympa (suffit de ne pas être en plein soleil). Du coup si on part une une base de 4 flashs, on peut utiliser les deux restants pour faire les zolis reflets le tout en i-TTL powa.

on pourrait donc imaginer qu’on se ballade en fin de soirée ou la nuit (faible luminosité oblige) avec 4 personnes (un photographe, trois assistants) et faire des photos qui tuent la mort parce qu’en i-TTL, on a rien a régler et on peut même rester en priorité ouverture pour avoir une profondeur de champs super super fine afin que l’on puisse même être qualifié pour balancer les photos dans la décharge a photos a faible profondeur de champs.

… reste plus qu’a trouver 2 flashs Nikon (j’en ai que deux), 3 personnes, un modèle, un styliste, un maquilleur et faire venir tout ça sur Paris le même jour…

Pour la peine le photoninja vous recommande d’écouter un bon petit 9mm parabellum bullet:

grumpf !

, originally uploaded by BMallory.

Alors voila,
moi quand on me dit “lightpainting“, je pense “flash second rideau“. contrairement à la plupart des trucs du genre, j’aime bien, quand il y a une personne (ou tout autre truc censé être immobile mais qui ne l’est pas (souvent caractérisé par le fait qu’il s’agisse d’un être vivant)). avoir des visages bien nets et bien lisibles.

Or, si on ne met pas un gros coup de flash en second rideau histoire de bien figer la dernière scene lors du lightpainting, ben on se retrouve avec du flou et des couleurs (ce qui en soi peut être très chouette si on est fan de photo moches). Sur cette photo, on a fait les kékés durant 30 secondes puis on est sorti du champs et on a balancé un gros coup d’étoile de la mort dans la tête à Anh.
résultat : les lumières du lightpainting sont bien présentes et on a pas de blob flou pour la personne. Moi aimer bien.

Après je le concède mon jutsu de lightpainting est un peu merdique…