Le projet de l’arroseur automatique (done !)

terminé !

un panneau solaire avec un controleur de charge qui recharge une batterie 12v. La batterie alimente un arduino qui mesure l’humidité du sol et déclenche (a l’aide d’un relais) une pompe immergée. La réserve d’eau se rempli soit avec l’eau de pluie, soit directement avec un tuyau d’arrosage.

Je l’ai mis en place dimanche et je suis parti après, j’espère que je ne retrouverais pas la plante noyée ce WE (j’ai quand meme testé et réglé un peu avant).

réflexion à part :

cela fait deux projet que j’utilise le clone chinois arduino uno et un protoype shield, et c’est super chouette : il y a des rails 5v et masse, un accès à tous les pins d’entrée sortie, et ca évite de souder directement sur la carte. On peut donc changer la carte rapidement pour la mettre près d’un pc afin de changer le firmware par exemple.

 

Le projet de l’arroseur automatique

J’ai vu que l’on pouvait cultiver de la vigne en pot. L’ancienne vigne n’ayant pas survécu au déménagement, je me suis donc décidé à en acheter une autre (et a changer de type de raisin, ce sera du rouge, je devrait pouvoir faire du rosé avec ça).
Avec un pot la vigne aura moins de place pour grandir, mais elle aura pour avantage le fait que je pourrais parfaitement controler le sol, et changer l’orientation par rapport au soleil si besoin.

Ils recommandent partout d’avoir une terre humide, mais qui ne baigne pas constamment dans l’eau. J’ai donc mélangé du terreau avec des copeaux de bois afin de garder l’humidité plus longtemps, fait un mix avec l’engrais qui va bien et au final ça donne ça (il faudrait d’ailleurs que je rajoute un peu plus de terreau) :

maintenant, je me suis dit que ca serait bien si on pouvait trouver un truc automatique pour garder un peu d’humidité dans le pot durant les grosses chaleurs d’été. Je vais donc tenter un petit truc arduino et réutiliser le panneau solaire qui traine dans le garage depuis des mois.

j’ai donc pensé à faire un récupérateur d’eau de pluie lié à une pompe et un capteur d’humidité. Le tout serait alimenté par le panneau solaire.

j’ai déjà fait le code (et téléchargé une lib afin d’intégrer un mode “low power” entre chaque mesure). Le capteur d’humidité à une sortie numérique à sensibilité réglable. Du coup pas besoin de faire un analogRead. 

Reste plus qu’a monter le matériel … Après ça reste surtout un moyen compliqué de faire quelque chose de simple. On verra ce que ça donne

Pedialier ovale

Hier j’ai enfin pu tester mon nouveau pédialier

Le principe est d’avoir une vitesse légèrement plus facile lorsque les jambes ne sont pas en position de puissance maximale.
C’est surtout sensible durant les montées où on est moins facilement bloqué. On sent bien que la puissance est constante. Aussi ça fait moins mal aux genoux.

Les dents en Narrow Wide (alternance dent large / dent fine ) sont censés éviter le déraillement du gros plateau. J’ai donc enlevé le guide chaine. J’ai moins de résistance au pédalage du coup.