Dépatouillages avec le Nex-7

Plutôt que de poster mes impressions un peu partout, je vais faire un billet qui combinera tout ce que j’ai dit concernant ma découverte de ce nouveau boitier et que je compléterai au fur et a mesure.

Comparé au X100

Le boitier est plus petit que celui du X100 (et de mon GF1 que je possédais avant). Mais avec les objectifs interchangeables il y a des chances que cela ne soit pas tout le temps le cas. Là je suis avec le 16mm pancake et l’ensemble est donc relativement petit (plus que le x100). Mais cela risque de sérieusement se gater plus tard car j’ai bien l’intention de mettre mes objectifs Nikon dessus. En fait, la plupart des personnes (riches) utilisent des objectifs Leica dessus car outre la qualité des optiques, leur tailles est assez petite et au final ça fait un excellent combo… qui coute cher.
La particularité du Nex 7 c’est les 2 molettes au dessus de l’appareil dont le fonctionnement est “assignable” dans les menus. Je dois dire que ça marche plûtot bien même si je n’ai pas encore trouvé la combinaison parfaite. Les reglages de bases sont tellement mal fichus que ça prend un peu de temps de tout remettre à l’endroit.

Globalement, les fonctions usuelles (changement d’ouverture, vitesse, etc. ) se font aussi rapidement que sur le X100. Je ne parlerais pas de l’AF (on sait tous qu’il est nul a chier sur le X100). Concernant le viseur electronique, là aussi il est clairement mieux (plus de couleurs, plus réactif) que sur le X100 mais même si tous les “reviewers” font l’eloge de ce viseur, moi personnellement je vois qu’il est bien et que c’est bien pratique en plein soleil (oui oui, j’ai déjà eut affaire a ce cas de figure), je ne suis pas plus époustouflé que ça… En même temps je n’en ai pas testé 36…

Pour le déclenchement c’est une autre histoire. Le Nex 7 possède un premier rideau électronique et il m’a fallut un peu de temps avant de réaliser que le bruit que j’entendais était en fait le second rideau qui se refermait et non le premier. Ca perturbe un peu lorsque l’on appuie sur le déclencheur, que les temps de pose sont un peu longs et qu’on entend que la fin. D’ailleurs le Nex fait (beaucoup) plus de bruit que le X100 au déclenchement.

Concernant les images, y’a du bon et du moins bon. un truc que j’aime bien (et pourtant je ne suis pas fan de noir et blanc) c’est le mode “rich-tone monochrome” qui fait du HDR sur du noir et blanc et permet d’avoir des photos ayant 10 diaphs de dynamique

J’ai fait tirer un 10×15 directement à partir du jpeg de l’appareil et je dois dire que ça claque pas mal pour du 10×15 noir et blanc.
il y a aussi des modes HDR normaux que je n’ai pas trop testé (ça a tendance a créer des images assez plates en fait ça bouffe trop de contraste) ainsi que pas mal d’autres truc avec des couleurs qui pètent (soft foucs, toy camera, effet miniature et autre). Mais il y en a certains utiles comme le mode hand held twilight qui prend une série de photo sous-exposées, les recombine ensemble (en faisant un stitching, il parait qu’on peut perdre jusqu’a 4% de la photo si on bouge trop) afin d’éliminer le bruit numérique du capteur. Il y a un autre mode qui fait la même chose, mais qui détecte le flou de bougé et l’élimine également.
Au final, il faut chercher ce qu’on veut et laisser le reste.

Je n’ai pas encore vu en détail les 24Mpx du capteur. J’ai juste vu que les jpeg m’avait l’air corrects, et les raws un peu bruités lorsqu’on les regarde à 1:1 mais sinon…

Un dernier truc intéressant à noter concernant la vidéo : elle est en full manuel. Comprendre : lorsque l’on est à f/8 ISO 100 en photo et que l’on appuie sur le bouton de la video, elle s’enregistre à f/8 ISO 100 elle aussi (et la plupart du temps on aura une image sombre). Il ne faut pas oublier de se mettre en ISO auto lorsque l’on fait de la video.
Je ne sais plus comment le X100 gère le truc. Sur mon ancien GF1, et a moins d’avoir hacké le firmware comme je l’avais fait, en video on perdait tous les controles du diaphragme, de l’iso ou de la vitesse et tout s’enregistrait en “auto”.

Les Jpegs


Nex 7, 16mm @ f/16

C’est vrai que les jpegs sont pas super propres lorsqu’on les regarde à 1:1. J’ai l’impression que la réduction de bruit fait par l’appareil est un peu sauvage. Elle était à “normal” sur cette photo, je viens de la passer à “low”. Selon ce que j’ai pu lire, si on veut vraiment profiter des 24MP il faut passer par du raw…

Autre truc intéressant, le premier rideau est électronique. Ca génère moins de mouvements. Je me trouve plus stable pour prendre des poses relativement longues à main levée.

 

Les objectifs

Le 16mm pique un peu plus si on ferme un peu (en fait selon photozone.de sa meilleure ouverture est à f/5). Je ne suis globalement pas super enthousiasmé par les optiques NEX. Les seuls intérêts seraient vraiment la taille et l’autofocus. Pour le reste, j’attends de pouvoir monter mon 50/1.2 et mon 14-24 pour voir ce que ça donne.

Il s’agit ici du jpeg sorti de l’appareil. Il me parait un peu mieux au niveau de la netteté mais je crois que je vais baisser un poil la saturation. Je préfère ce rendu comparé à celui de Nikon par contre où je passe systématiquement par lightroom afin d’ajuster les niveaux pour rendre les images fidèles à ce que “j’avais vu”.

Avec les objectifs Nikon

Alors j’ai recu ma bague premettant de monter des objectifs AF-S G sur le sony (avec une bague de diaphragme donc).
Premiere observation : le 14-24 détruit litteralement le 16mm de sony : ca pique, ça vignette pas (le 14-24 est à la base une optique plein format), ça contraste bien, maintenant… ça vaut 1400€ contre 250€ pour sony. et puis c’est pas la même taille.

La prise en main des optiques AF-S est globalement la même concernant le 14-24, le 70-300 et le 18-70. La bague de mise au point est a peu près la même. c’est définitivement utilisable, mais c’est clairement moins bien pensé que les optiques AFD ou mieux le 50mm AIS. Après il y a aussi le fait qu’il est beaucoup plus facile de mettre au point sur un grand angle que sur un télé.
Je suis particulièrement fan du 70-300 qui fonctionne plutot bien mais qui demande un peu de luminosité pour fonctionner correctement (j’ai des flous de bougés à 1/125eme lorsque je suis à 300mm). Il va aussi faloir que je me réhabitue à l’APS-C. Le 300mm devient un 450mm sur le nex. C’est plutôt cool.

ah oui, juste un mot pour dire que le focus peaking est beaucoup plus pratique pour utiliser les objectifs nikon que ce que j’avais sur mon GF1 qui lui se contentait de zoomer sur la zone que l’on voulait mettre au point.

 

J’ai récupéré un objectif NEX 18-55mm d’occasion (140€ au lieu de 220€ avec facture acheté en décembre dernier. il a à peine eut le temps de servir quoi). Mon set est donc maintenant complet.
Première observation : il y a effectivement de la distortion (là ça se voit un peut si on regarde la ligne blanche du quai qui n’est pas tout a fait droite. J’ai une autre photo où le quai est plus a l’horizontal et c’est un peu plus flagrant). Sinon, ça contraste bien, et ça pique correctement, y’a de l’autofocus.
Pas mal de gens se plaignent de l’ouverture minimale de f/3.5-5.6 (c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le type le vendait) mais bon, pour ce prix là et sachant que j’ai autofocus et une plage focale allant de 18 à 55mm moi ça me convient comme optique “tout terrain”

 

1 thought on “Dépatouillages avec le Nex-7”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *